Le projet

CONSTRUCTION D’UNE CENTRALE A BITUME GEANTE EN PLEINE ZONE NATURELLE EN DORDOGNE

Construction d’une centrale à bitume entachée de nombreuses irrégularités, en pleine zone naturelle, sur la commune rurale de Thenon(Dordogne), impactant l’eau, la qualité de l’air, les sols et in fine la santé d’un bassin de plus de 2000 habitants, en dépit de la forte opposition de la population locale.

  •  Les autorités publiques locales ont amené ce projet de façon opaque depuis 2016, le  révélant seulement aux habitants en janvier 2020, à quelques mois du début de la construction.
  • Décriée à Terrasson (Dordogne) après plusieurs années de fonctionnement sans autorisation
    et une mise en demeure de cesser la production de bitume par arrêté préfectoral, la centrale a préféré s’installer 16 km plus loin, à Thenon après avoir essuyé un refus sur la commune du Lardin.
  • De graves irrégularités ont été constatées dans la procédure d’obtention des autorisations de construction (sécurité incendie non conforme, pièces manquantes, déclarations non conformes, etc.). Le permis de construire comporte de nombreuses irrégularités ; l’arrêté préfectoral révèle une grave carence de l’administration, comme dans le dossier de la déviation de Beynac.
  • Opposée, la population locale s’est organisée en associations et remet en cause la légalité de cette construction devant la justice administrative.
  • Démesurée en volume, cette centrale peut produire à terme plus de 200 000 tonnes de bitume, 4 fois plus que le volume autorisé par arrêté préfectoral.
  • Cette centrale porte une atteinte grave à l’environnement :


o Ressources en eau potable : le projet se trouve à proximité d’un captage d’eau potable qui alimente l’ensemble de la commune de Thenon; les risques de pollution sont réels compte-tenu de l’infiltration rapide dans des sols calcaires
o Qualité de l’air : le projet prévoit une cheminée de 18 mètres de hauteur, avec des rejets dans l’atmosphère de multiples polluants: COV, oxyde de soufre, oxyde d’azote, acide chlorhydrique, HAP, métaux lourds… Contrairement à ce que prétend l’entreprise LAGARDE&LARONZE, les agrégats chauffés mélangés au bitume produisent autant de polluants que le bitume lui-même. L’entreprise va d’autre part utiliser des agrégats d’enrobés recyclés, déchets classés cancérigènes
o Qualité des sols : le projet est situé en pleine zone boisée, sur une prétendue zone d’activités économique jamais aménagée. Par contre les nombreux espaces agricoles bien présents sur le secteur seront impactés par le dépôt sur les sols des émissions toxiques,via la chaîne alimentaire : impacts sur les produits alimentaires ainsi que sur la filière d’élevage bovin et ovin locaux
o Destruction d’un corridor écologique : d’importants espaces naturels reliant des réservoirs de biodiversité sur le secteur (dont 2 zones d’intérêt national floristique et faunistique ainsi qu’une zone natura 2000) forment un corridor écologique passé sous silence dans le dossier de l’entreprise (source : SRCE Nouvelle Aquitaine)
o Pollutions sonores et visuelles : 60 rotations de camion journalières sont prévues sur la route du Rousset qui se termine en impasse devant le projet de la centrale de bitume, aggravant le trafic routier et les risques d’accident sur une route réputée accidentogène à sa liaison avec la Départementale 6089 (source : PLU de Thenon)
o Ces destructions s’ajoutent à un territoire déjà fragilisé par l’autoroute A89, par une centrale photovoltaïque dont la réalisation n’est pas conforme au PLU, par une antenne annoncée pour 2-3-4 G vraisemblablement bientôt 5G en construction et par une carrière illégale couverte par des élu.e.s locaux et la préfecture. En atteste la présence du Sous Préfet de Sarlat sur le site en
présence des élu.e.s locaux, le 9 juin 2020.

                    Contact presse : Helen MANGE , secrétaire        – secretariat@acapec.fr –

Pour aller plus loin, un dossier est à disposition, à demander au secrétariat de l’association, coordonnées
voir ci-dessus :


– Rapport sur le projet de la centrale d’enrobés à chaud Chronologie et analyses
– Eléments de langage
– Tracts distribués / Images des actions et manifestations organisées localement
– Annexes (délibérations de la communauté de communes CCTTH et certificats d’urbanisme délivrés à l’entreprise)